De l’autre côté de chez soi

A marcher d’un côté ou de l’autre de la route, nous risquons fort de juste nous croiser. A garder chacun son itinéraire, sans jamais dévier, il y a tout pour nous tenir éloignés. La parabole du Samaritain fait bouger les frontières. Celles des lois qu’on s’est données. Elle déplace nos vie quand les regards s’ouvrent sur une même humanité. Tour à tour: être rejoint, rejoindre ou garder à distance... Autant de manière d’être sur le chemin.

Détails

La Blanche Eglise
Co-célébrant
Annemarie Maillat et Magdalena Prêtre pour les lectures
Organiste
Sara Gerber
Musiciens