Célébration de l'Unité

image

Écouter le culte :

Ceux qui l’avaient contemplé ressuscité, c’étaient Marie-Madeleine et les deux disciples d’Emmaüs. Comment croire une femme qui revient du tombeau et deux compagnons en chemin pour aller à la campagne ? Ce n’est pas très crédible. Pourtant ils sont les premiers témoins et premiers messagers du Christ ressuscité. Les onze auront droit, eux, à de vifs reproches : leur incrédulité et la dureté de leurs cœurs. Après ces reproches – merveille – Jésus va leur confier une mission : destination, le monde entier ; but, proclamer l’Évangile à toute la création… mission impossible ! Au-delà des forces humaines !

Jésus va les rassurer en leur faisant entrevoir les résultats de leur travail apostolique : expulser des démons, parler en langues nouvelles, prendre des serpents, sans mal boire du poison, guérir des malades.

Jésus est un Oriental, il parle en images. En dépassant « la lettre » on va découvrir le mot le plus important : « En mon nom. »

Oui, en mon nom :
Expulser les démons de la perversité et de l’asservissement.
Exprimer un langage nouveau : vérité, espoir, tendresse, par le dialogue.
Surmonter tous dangers.
Échapper au poison de la violence, de l’injustice, du malentendu.
Guérir les corps et les cœurs blessés, leur apporter paix, vie.
En mon nom !

Puis Jésus leur fera constater qu’il travaille avec eux et confirme la Parole par des signes. Parti, il est toujours présent, présence invisible mais active. Il l’avait promis au cours du dernier repas et lors de son départ : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps. » Tous les jours !

C’est pourquoi les signes énumérés ne sont pas réservés aux premiers âges de l’Église. Ils sont toujours d’actualité, avec d’autres.

Ayant accompli sa mission, Jésus souhaite que son œuvre se poursuive : que toute la création connaisse l’amour du Père par l’envoi de son Fils. Croire sera non adhérer à une doctrine, à une idéologie, mais à une personne : Jésus-Christ vivant ! Vivre une vraie relation d’amour avec lui qui se prolonge dans l’amour des autres. L’originalité de la foi chrétienne c’est l’unité des deux commandements, des deux amours, des deux services. Dieu et l’homme s’y retrouvent entièrement. Et même, il n’y a qu’un chemin sûr vers Dieu, c’est le service humble du prochain.
Et pour la réussite de la poursuite de son œuvre, Jésus a prié : « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. »

Plusieurs fois par jour dans cette Abbatiale de Romainmôtier se vit un écho à cette prière : « Seigneur donne aux chrétiens de trouver leur unité en Toi. Qu’ils soient UN pour que le monde croie. »

A nous de répercuter cet écho dans notre quotidien pour ne pas risquer quelques reproches de Jésus tout en sachant qu’il respectera toujours nos choix, notre liberté.

Voilà l’Évangile, la Bonne Nouvelle, c’est toujours bon et c’est toujours neuf

Ce dimanche 19 janvier 2020, à lʹoccasion de la Semaine de prière pour lʹunité des chrétiens, RTSreligion propose une matinée œcuménique de 9h à 11h sur Espace 2, en direct de l'Abbatiale de Romainmôtier, haut-lieu de l'œcuménisme en Suisse romande. Cette matinée, présentée par Grégory Roth et Noriane Rapin, aura lieu en 3 temps :

9h00 - Reportage à la Fraternité de Prière Œcuménique

9h30 - Table ronde "Oser faire le pas", en direct de l'Abbatiale, pour retracer les avancées œcuméniques qui caractérisent Romainmôtier au fil des ans, mesurer la vitalité de la communauté, évoquer les projets œcuméniques pour l'avenir, avec
- Paul-Emile Schwitzguébel, ancien pasteur de Romainmôtier
- Jean-Yves Savoy, membre de la Fraternité de Prière Œcuménique
- Isabelle Donegani, sœur de St-Maurice, coutumière des activités de l'Abbatiale
- Florence Depeursinge, membre de la Fraternité de Prière Œcuménique

10h00 - Culte avec présence catholique, en direct de l'Abbatiale. La conduite liturgique sera confiée au pasteur Nicolas Charrière, responsable de la paroisse de Vaulion-Romainmôtier, et la prédication assurée par l'abbé Richard Arnold. Le Chœur de l'Abbatiale, dirigé par Michel Cavin, et Michel Jordan à l'orgue soutiendront l'assemblée.

Détails

Abbatiale de Romainmôtier
Co-célébrant
La prédication sera assurée par l'abbé Richard Arnold et la liturgie par le pasteur Nicolas Charrière.
Organiste
Michel Jordan
Musiciens
Le Choeur de l'Abbatiale, dirigé par Michel Cavin