Paix et justice sur notre monde

image

La grâce et la paix nous sont données de la part de Dieu notre Père et de la part de Jésus-Christ notre Seigneur et Sauveur. Amen
Soyez les bienvenus ici à Meyriez et vous aussi téléspectateurs des 3 chaînes nationales suisses qui vous associez à cette célébration œcuménique. Je vous accueille au nom des 14 Eglises chrétiennes qui portent ensemble le projet des Eglises suisses à l’Expo et qui vous invitent à placer cette journée du Jeûne fédéral sous le signe de l’entraide et du partage.
Malgré notre prospérité, la solitude, le dénuement et la détresse restent malheureusement une réalité pour de nombreuses personnes, même chez nous. Aussi la solidarité et le respect sont plus que jamais indispensables à la cohésion de notre société. Souvent «une étincelle suffit » - pour reprendre le thème de la journée - lorsqu’elle se traduit par un geste d’amour et de tendresse pour redonner la confiance et le goût à la vie.
C’est dans cet esprit que nous vous invitons à vivre cette célébration et à nous placer devant Dieu pour le louer, le chanter et nous mettre à son écoute.
Nous avons choisi le récit du Sermon sur la Montagne qui nous transmet la vision de paix et de justice que Jésus veut pour notre monde et pour laquelle il s’est engagé jusqu’à la mort. Cette lecture qui sera dite alternativement en français et en allemand formera le fil rouge de cette célébration.
Par des témoignages qui entrecouperont ces lectures, nous découvrirons comment aujourd’hui des hommes et des femmes s'engagent pour briser les isolements, soulager les souffrances et reconstruire le tissu social. Une manière de traduire la vision du Christ dans notre société et d’apporter des signes d’espérance.
Cette célébration est œcuménique et bilingue, même trilingue puisque parmi nous se trouve un important groupe de malentendants, pour qui une traduction en langue des signes est organisée.

TEMOIGNAGE : CHOMEURS et EXCLUSION

Lecteur : Paul Roduner avec 3 personnes

Liebe Gemeinde
Seit über fünf Jahren treffen wir uns Montag für Montag um 18.00 Uhr in der Alten Kirche Zürich-Altstetten, für eine Stunde, zur Fürbitte für Arbeitslose.
Mit leeren Händen lassen wir uns die Bedürftigen von Gott zeigen und lernen mit jeder Gebetszeit einen gnädigen und barmherzigen Vatergott kennen. Er schenkt uns gerade in der Treue zur Fürbitte, ein neues Gottvertrauen, das uns Kraft gibt, im Beten dranzubleiben und uns mutig auf die Seite der Hilflosen zu stellen.
Liebe arbeitslose Mitmenschen, gerade heute am eidgenössischen Dank-, Buss- und Bettag, an der EXPO in Murten, denken wir an Euch und rufen euch zu: Ihr seid wertvoll, weil Gott euch lieb hat. Und wenn die Tore der Expo schliessen: Wir vergessen euch nicht, wir beten weiter und rufen für euch zum Schöpfer, und bitten, dass er euch wieder Überlebenshoffnung schenke.
Mit drei symbolischen Gegenständen bringen wir die Verbindlichkeit unserer Fürbitte zum Ausdruck.
Geste de Paul Bissegger
- In diesem Gebetsbuch tragen wir die Anliegen ein,
die wir vor Gott bringen.
- Wir zünden die Kerze an, für Christus, das Licht in jede Dunkelheit.
- Der farbene Glasscherben steht für die zerbrochene, dünnhäutige Lage eines Arbeitslosen.
250 mal schrieen wir Montag für Montag zum Allmächtigen, gegen das Vergessen der Ohnmächtigen. Nun legten wir 250 Glasscherben ins weisse Kreuz auf rotem Grund. Damit gewinnt das Kreuz, im Namen des Gekreuzigten Jesus Christus, Profil.

Les mains vides, nous nous montrons comme des pauvres devant Dieu et nous découvrons, chaque fois que nous prions, un Dieu Père qui offre grâce et miséricorde. C'est précisément en étant fidèles à l'intercession qu'Il nous accorde une nouvelle confiance en Dieu, et qu'il nous donne la force de demeurer dans la prière et de nous tenir avec courage aux côtés de ceux qui sont sans secours.
Chers amis qui êtes sans travail, spécialement en ce jour fédéral d'action de grâce, de pénitence et de prière, ici à l'Expo à Morat, nous pensons à vous et nous vous interpellons : vous êtes précieux parce que Dieu vous aime. Et quand les portes de l'Expo vont se fermer, nous ne vous oublierons pas ; nous continuerons à prier et appeler pour vous le Créateur. Et nous prions pour qu'il vous fasse retrouve l'espérance dans la vie.

Avec trois objets symboliques, nous exprimons l'engagement de notre prière :
- Dans ce livre de prières, nous consignons les demandes que nous adressons à Dieu.
- Nous allumons des bougies pour signifier que le Christ est lumière dans toutes les obscurités
- Le tesson de verre exprime les brisures et les fragilités d'une vie de " sans travail ".

De lundi en lundi, c'est 250 fois que nous avons crié vers le Tout-Puissant contre l'oubli des démunis. Nous avons ainsi déposé 250 morceaux de verre dans la croix blanche sur fond rouge. Ainsi la croix prend sa stature, au nom de Jésus-Christ crucifié.

Wir beten:
- Allmächtiger, wir bitten für die Arbeitslosen. Sie bangen um ihre Würde.
- Allmächtiger, wir bitten für die Arbeitnehmer. Sie haben Angst um ihre Zukunft.
- Allmächtiger, wir bitten für die Arbeitgeber. Sie müssen überleben im globalen Markt.
- Allmächtiger, wir bitten für die Sozialtätigen. Sie wollen helfen und haben dazu wenig Zeit.
- Allmächtiger, wir bitten dich im Namen der Ohnmächtigen.
Amen.

Nous prions :

- Dieu Tout-puissant, nous te prions pour les chômeurs. Ils sont inquiets pour leur dignité.
- Dieu Tout-puissant, nous te prions pour les employés. Ils ont peur de l'avenir.
- Dieu Tout-Puissant, nous te prions pour les employeurs. Ils doivent penser en terme de marché global
- Dieu tout-Puissant, nous te prions pour les travailleurs sociaux. Ils veulent aider et n'ont pas assez de temps à disposition.
- Dieu Tout-Puissant, nous te prions au nom des démunis.
Amen !


TEMOIGNAGE : SOURDS
Monition : Stéphanie Bichet

Nous allons partager avec nos oreilles et avec nos yeux une prière, qui a été composée par une dame sourde et malvoyante. Deux jeunes sourds, Joëlle et Robin, qui sont membres des Communautés catholique et protestante vaudoises vont interpréter cette prière, en suivant leurs modes de communication respectifs. Ces deux modes de communication, extrêmement différents, coexistent en Suisse romande, et en particulier dans les Communautés religieuses des sourds et des malentendants. Vous verrez donc Joëlle s’exprimer en langue des signes, et vous entendrez parler Robin, qui va coder la langue française en langage parlé complété. Nous sommes donc heureux de recevoir leur invitation à la prière.

En langage des signes : Robin Masur et Joëlle Cretin

Un regard trop souvent indifférent.
Un regard qui scrute, juge, condamne.
Un regard sévère et l’autre se sent tout petit, exclu.
Ne pourrais-je changer ce regard ?

Seigneur, ton regard est plein de bonté, de miséricorde.
Donne-moi un regard clair et limpide pour aller vers l’autre
Pour l’accueillir, l’aimer, lui ouvrir mon cœur.
Et vivre avec lui l’unité dans un monde plus fraternel.

Pour te louer et te dire merci pour ce que tu nous offres
chaque jour.
Merci, Seigneur, si je comprends que le regard est un trésor.
Amen !


TEMOIGNAGE : AUPRES DES MOURANTS
Mme Marie-Laurence Favre

Dans une société orientée vers la réussite personnelle, et où la mort a tendance à être occultée, des besoins et des détresses sont apparus. Des croyants ont voulu y répondre à travers le service de l’accompagnement des personnes en fin de vie. Permettez que je vous dise comment j’ai été amenée à m’engager dans ce service.

C'était en 1988, j'ai alors eu la chance au cours d'une journée de formation continue d'entendre le témoignage de Sœur Véronique de l'Hôpital de Morges. Avec une grande sérénité, sa simplicité, sa joie de vivre, elle a su m'interpeller et me démontrer l'importance de faire de l'accompagnement en fin de vie.
Il y a 13 ans maintenant que j'ai débuté ma formation dans le cadre de l'association "Jusqu'à la mort, accompagner la vie". Au début il a fallu trouver une réponse à maintes questions qui me chicanaient l'esprit… la peur de la mort, la peur de voir vieillir ma famille, comment accompagner au mieux mes proches ?
Enfin accompagner me paraissait alors une bonne chose, mais je ne me sentais pas prête. J'ai alors cheminé pendant 3 ans au sein d'un groupe, encadrée par des animatrices. Ensemble nous avons abordé des thèmes tels que : une meilleure connaissance de soi, apprivoiser sa propre mort, l'écoute, l'approche de la personne, le respect, la confidentialité, le savoir-être et savoir – faire.
Après ces 3 ans, je me suis sentie plus sûre de moi. J'avais beaucoup reçu au cours de cette formation et j'ai ressenti le besoin de donner à mon tour.
Lors de mes premiers accompagnements, j'ai dû faire face mes propres peurs par exemple: peur de voir souffrir une personne, peur du silence d'une personne dans le coma. Dans le cadre des rencontres régulières de notre groupe, j'ai eu l'occasion d'échanger mes expériences,
de déposer mon vécu et par ce fait de progresser.
J'ai été appelé auprès de personnes en fin de vie aussi bien dans les homes, à l'hôpital qu'à domicile. Chaque accompagnement est unique, chaque accompagnement est différent, il n'existe aucune recette toute faite, parfois il suffit d'offrir une présence silencieuse, de donner une main, de dire "je suis là avec vous" mais dans tous les cas une écoute attentive est primordiale.
Chaque accompagnement est une expérience, je dirais même un magnifique apprentissage de la vie. Chaque fois que je me trouve en face d'une personne mourante, les artifices de la vie quotidienne, les masques, les barrières tombent. Je me trouve grâce à cette personne en fin de vie, face à moi-même.
A chaque accompagnement il y a une remise en question, une recherche personnelle qui m'aide à avancer, à comprendre encore mieux mes proches.
Ainsi notre association compte actuellement environ 120 membres bénévoles pour le canton de Fribourg. Tous ont participé l'année dernière à l'élaboration d'une charte et d'un mandat et l'ont signé pour bien marquer l'année du bénévolat.

Pasteur Marc Pedroli
J’aimerais remercier tous ceux qui ont participé à cette célébration et qui lui ont apporté son caractère festif et profond. Merci aussi à ceux qui ont travaillé à l’arrière-plan et qui en ont assuré le bon déroulement.

Prédications dans le même lieu

Aucun résultat.

Détails

Intervenants
Organiste
Musiciens
Ecole de danse d'Erika Ryser; choristes de L'Accroche-choeur et De Musica, direction Jean-Claude Fasel et Marc Bochud