Faire mémoire de la libération

L’Église française de Bâle célèbre cette année ses 450 ans d’existence. Elle a été fondée en 1572, suite au massacre de la St-Barthélémy. Mémoire d’une errance et d’un refuge qui entre en écho avec la plus ancienne confession de foi de l’Ancien Testament: «Mon père était un araméen nomade» (Dt 26, 5). Faire mémoire de cette libération nous engage dans notre vie communautaire et ecclésiale, notamment lorsque nous sommes tentés de nous installer et d’oublier notre condition d’«étranger et voyageur sur la terre».

Détails

Collégiale Saint-Léonard, Bâle
Co-célébrant
Agnès Kauffmann, diacre, pour l'intercession, et Emilie Brandt pour les lectures.
Organiste
Dieter Lämmlin
Musiciens
La chorale africaine de Saint-Léonard, sous la direction de Suzanne Schild